Organiser des jeux sportifs : Javelot Vortex

Lancer un javelot vortex en translation....hein?

Ça siffle et c'est en mousse

La translation, c'est quand on lance sans faire de rotation et sans utiliser un objet lourd. C'est une course d'élan au bout de laquelle on lance le javelot. Et comment qu'on fait ça? Avec un bras cassé bien sûr (enfin, en forme de bras cassé, n'allons pas nous faire mal pour rien....). Le but est d'apprendre à l'enfant de bien porter le vortex, d’enchaîner la course puis le lancer et de trouver la meilleure trajectoire.

Donc comment qu'on fait alors? On porte le javelot Vortex au bout des doigts, on court rapidement puis au moment de lancer, on prend appui avec son pied avant, on essaie de s'agrandir au maximum tout en cherchant un angle de 45° environ. Crier comme les athlètes Slaves aux Jeux Olympiques n'est pas obligatoire.

 

Quelques idées de jeux avec Vortex

La team lancer loin

2 équipes de 6 : 1 équipe lance et l'autre s'occupe d'arbitrer : vérifier que le lanceur ne mord pas la ligne de lancer, juger la zone de réception, mesurer la distance du lancer, prendre en note les distances réalisées, ramasser les Vortex. Chaque lanceur effectue 3 lancers, le but étant d’additionner tous les lancers pour atteindre la distance la plus élevée.

Les lancers brûlants

Déterminer 2 camps séparés par une bande en PVC ou textile. Poser 6 Vortex dans chaque camp : le but étant que chaque équipe vide son camp en renvoyant les Vortex dans le camp adverse. Pour corser le tout, on peut installer des zones de réception des javelots Vortex dans la zone adverse, zone dans laquelle seront comptabilisés les lancers.

La bonne trajectoire

Placer un fil tendu entre 2 poteaux et placer derrière ce poteau des cerceaux ou limites tracées au sol. Le but étant de passer au dessus du fil et d'envoyer le javelot Vortex dans une des zones ciblées.


0 commentaires